Les champs électromagnétiques

Toute installation électrique crée dans son voisinage des champs électromagnétiques, composés de champs électriques et de champs magnétiques.

Quelques rappels utiles

Un champ électromagnétique apparaît dès lors que des charges électriques sont en mouvement. Ce champ résulte de la combinaison de 2 ondes (l’une électrique, l’autre magnétique) qui se propagent à la vitesse de la lumière.

Tout fil conducteur sous tension produit un champ électrique dans son voisinage. Son intensité se mesure en volts par mètre (V/m).

Contrairement aux champs électriques, les champs magnétiques n’apparaissent que lors du passage d’un courant électrique dans un conducteur. Leur intensité se mesure en ampères par mètre (A/m) ou en microteslas (µT).

Implantation des antennes relais autour de votre habitat


LES BASSES FRÉQUENCES

Les basses fréquences proviennent de l’installation électrique de la maison ou lieu de travail, ainsi que des réseaux extérieurs de distribution d’électricité.

Elles génèrent un champ électrique (mesuré en V/m) dès lors qu’un appareil est branché (y compris un appareil laissé en veille) et un champ magnétique (mesuré en µTesla) dès lors qu’on utilise un de ces appareils.

Exemples: lignes hautes ou très hautes tensions, transformateurs EDF, appareils électroménagers, chauffage électrique, plaques à induction, éclairage électrique, lampes de chevet.


LES HAUTES FRÉQUENCES

Les hautes fréquences, sont globalement liées aux nouvelles technologies.

Par exemple: antennes de téléphonie mobile, smartphone, WIFI, prises CPL, ordinateurs et tablettes reliés au réseau WIFI, compteur communiquant Linky, alarmes sans fil, babyphones utilisant le WIFI, objets connectés, four à micro-ondes, bluetooth.

Elles génèrent un champ électromagnétique qui se mesure en V/m et µW/m².

 


LES ANTENNES RELAIS

Les répéteurs paraboliques hertziens, fleurissent car ils sont plus discrets et s’accrochent sur l’existant.

Mais ils sont aussi plus pernicieux, la concentration du faisceau parabolique crée des conditions permettant à l’irradiation de s’étendre en ligne droite sur des kilomètres presque sans perte.

Peu de solutions existent face à cette pollution. La seule protection possible est de mettre des voilages en mailles d’argent pour réduire au minimum le nombre de volts/m et éventuellement de mettre un baldaquin par exemple.

 


LES TÉLÉPHONES DECT

D’abord c’est la pollution que je rencontre le plus souvent dans les maisons. Posés sur leur base, la plupart des téléphones DECT (en vente dès 1996) émettent jour et nuit des ondes à hautes fréquences, même quand vous ne les utilisez pas.

IMPORTANT: la plupart des téléphones vendus en France sous l’appellation Eco-DECT restent en émission permanente. Il n’est pas rare de mesurer des champs de 9 V/m à 50 cm de l’appareil ou encore 1,5 V/m à 3 m.

Ainsi vous avez une véritable petite antenne relais mobile à l’intérieur de votre domicile. Les symptômes sont multiples, les premiers peuvent vous alerter.

Par exemple: maux de tête, insomnies et nervosité, mais les risques de maladies graves comme le cancer, particulièrement des tumeurs au cerveau peuvent aussi survenir si l’exposition à ces ondes dure de nombreuses années.

Néanmoins vous pouvez opter pour un téléphone sans fil, qui ne rayonne que lors d’une communication (low radiation).

 


LA CHAMBRE UN LIEU PAISIBLE DE REPOS ET DE RÉGÉNÉRATION

Réveil, téléphone sans fil DECT, téléphone portable, ou lit électrique… Nous passons près d’un tiers de notre existence dans la chambre à coucher et devrions par conséquent préserver cette pièce des perturbations de toutes sortes.

Quelques exemples:  Éloigner les équipements émetteurs. Eviter les lits électriques. Eviter les rallonges et multiprises qui courent le long du lit. Eviter également les lits à armatures métalliques ainsi que les matelas à ressorts car la présence de métal sous le lit déforme le champ magnétique terrestre et capte la pollution électrique ambiante.

Eteindre le Wifi de la box, Bien sûr mettre votre smartphone en mode avion. Eviter les téléphones sans fil domestiques DECT.
Eviter les baby phones qui utilisent les hyperfréquences pour fonctionner, et privilégier l’usage d’appareils basses radiations à fréquence radio autour de 40 MHz.

La lampe de chevet branchée « à l’envers » est une source de pollution fréquente puisqu’il existe une chance sur deux de se tromper et d’inverser la phase et le neutre. Utiliser un testeur permettant de déterminer le sens du branchement, remplacer les interrupteurs par des modèles bipolaires qui coupent à la fois la phase et le neutre, ce qui évite toute erreur de branchement.

Top
X